Newsletter Rustine

Rustine #5 : I’m cycling in the rain đŸŽ¶

Temps de lecture : 5 minutes
On vous a transfĂ©rĂ© cette Ă©dition ? Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines !

Libérez les vélos de leurs caves !

On y a tous cru ! Le soleil Ă©clatant de ces derniĂšres semaines nous a donnĂ© l’illusion qu’on Ă©viterait cette annĂ©e les giboulĂ©es de mars. Et pourtant, malgrĂ© un lĂ©ger retard, elles sont bien lĂ . ☔

Mais on garde le moral ! Maintenant que les vĂ©los sont bel et bien sortis de la cave, on ne se laisse pas abattre et on profite d’une Ă©claircie entre deux averses pour aller pĂ©daler.

Et dans tous les cas, on vous donne plus bas nos trucs et astuces pour prendre du plaisir Ă  vĂ©lo, mĂȘme sous la pluie !

Avant d’embrayer sur cette nouvelle Ă©dition de Rustine, on remercie chaleureusement celles et ceux qui ont assistĂ© en vrai ou en live Ă  notre Ă©vĂ©nement sur la fĂ©minisation du vĂ©lo. 🙏

 Si vous n’avez pas pu y assister, un replay est dispo ici.

Et si vous n’aviez pas vu passer l’info, on vous offre 15€ pendant encore 2 jours sur la prestation « RĂ©vision complĂšte » avec le code ENVELOSIMONE. đŸšČ

Bonne lecture,
Pauline, de l’équipe Cyclofix


Rare image du K-way de Dany Boon sur un vélo.

Pose cette rustine Michel !

La pluie et les chutes de neige de vendredi dernier ont remplacĂ© pour quelques jours les apĂ©ritifs en terrasse. C’est donc d’actu : comment faire du vĂ©lo lorsqu’il pleut ?

Cette histoire de neige un 1er avril aurait pu faire une bonne blague, mais non. 

#1 Comment s’équiper ?

  • On commence par la classique des classiques : la veste impermĂ©able. Optez pour un modĂšle lĂ©ger et respirant, pour Ă©viter de vous retrouver trempĂ©.e de sueur : « C’est le principe du K-way, c’est impermĂ©able mais Ă  l’intĂ©rieur t’es tout trempé » disait Dany Boon.
  • Pour Ă©viter d’avoir les cuisses mouillĂ©es, vous avez 2 options : le sur-pantalon, choisi Ă  peine plus grand pour ĂȘtre enfilĂ© au-dessus de votre pantalon de ville. Ou la jupe de pluie. Dans les deux cas, on ne garantit pas votre style. 😁
  • En parlant de style, le poncho de pluie est un bon entre-deux pour garder le haut et le bas du corps au sec. Celui-ci est plutĂŽt stylĂ©. Les ponchos seront-ils les prochains must have de tous les cyclistes urbains fashionistos ?
  • Si vous ĂȘtes un sneaker addict en proie Ă  une crise de nerfs lorsqu’une goutte touche vos baskets, les sur-chaussures sont faites pour vous. Ça vaut pour tous les souliers, le but Ă©tant de garder vos petons au sec.
  • Et enfin, on n’y pense pas assez, mais quid du visage ? Un casque avec visiĂšre limitera les dĂ©gĂąts causĂ©s par la pluie, tout en vous permettant de voir la chaussĂ©e. Ajoutez-y un couvre casque impermĂ©able, et vous arriverez au bureau (presque) coiffĂ©.e.


#2 Comment rouler ? 

  • Qui dit pluie dit visibilitĂ© limitĂ©e. Assurez-vous d’ĂȘtre bien visible des autres usagers : feux avant et arriĂšre, rĂ©flecteurs, catadioptres et veste rĂ©flĂ©chissante sont vos meilleurs copains, mĂȘme de jour.
  • Lorsque la route est mouillĂ©e, anticipez vos freinages d’urgence : la distance de freinage est plus longue lorsqu’il pleut, alors soyez attentif et anticipez les dangers et autres effets de surprise du mieux que vous pouvez.
  • Évitez les surfaces Ă  risque : les rails de tramway ou les plaques d’égout sont dĂ©jĂ  glissantes lorsque la mĂ©tĂ©o est clĂ©mente, mais c’est pire lorsqu’il pleut. Évitez aussi les zones peintes, comme les passages piĂ©tons.


💡Info spĂ©ciale VAE : vous pouvez continuer Ă  utiliser votre vĂ©lo Ă©lectrique sous la pluie. Un Ă©tui impermĂ©able protĂšge votre batterie. En revanche, enlevez votre batterie si votre vĂ©lo est stockĂ© Ă  l’extĂ©rieur.*

*Si c’est le cas, on vous trouve trĂšs optimiste, rapport aux vols de vĂ©los Ă©lectriques trĂšs frĂ©quents en ville.Â đŸ€­


Crédit photo : David Colat

Coucou c’est nous 👋

On change lĂ©gĂšrement le format du portrait cette semaine : Émilien & GrĂ©goire de l’équipe Cyclofix ont participĂ© ensemble Ă  un Bike & Run le 20 mars dernier. On les a retrouvĂ©s tout fringuants le lundi suivant, alors on leur a posĂ© quelques questions. 👇

#1 Pour celles et ceux du fond de la classe, c’est quoi un Bike & Run ?

C’est une discipline “combinĂ©e” : on fait du vĂ©lo et on court. La spĂ©cificitĂ© c’est qu’on est par Ă©quipe et qu’on a un seul vĂ©lo pour deux. On alterne les phases de course pendant lesquelles on s’arrache, et les phases de vĂ©lo pour rĂ©cupĂ©rer. On essaie d’échanger Ă  intervalle rĂ©gulier entre 30 secondes et 1 minute. Le dĂ©tail qui tue : on doit garder un casque sur la tĂȘte toute l’épreuve, on a vraiment l’air malin quand on court
 (NDLR : la photo en tĂ©moigne…).

#2 Qu’est-ce qui vous a donnĂ© envie de vous lancer ?

Ça fait quelque temps qu’on voulait faire une course ludique, en Ă©quipe et sans s’y prĂ©parer trop sĂ©rieusement. On a bien aimĂ© l’idĂ©e de ce format Bike & Run qu’on ne connaissait pas. On a trouvĂ© une course pas loin de Paris organisĂ©e “à la bonne franquette” par le club de St Quentin en Yvelines. Banco.

#3 La VRAIE question : comment vous avez gĂ©rĂ© la diffĂ©rence de taille ?

C’est vrai qu’Emilien me met 3 tĂȘtes
 On a mis le vĂ©lo Ă  ma taille, tant pis pour lui ! (NDLR bis : vous comprendrez que c’est GrĂ©goire qui prend la parole, donc). Sur un Bike & Run il n’y a pas vraiment d’enjeu Ă  ĂȘtre bien installĂ© et performant sur le vĂ©lo, le but c’est de rĂ©cupĂ©rer. On va tellement plus vite que celui qui court, en 2 coups de pĂ©dales on peut le suivre. D’ailleurs on avait pris le VTT Cannondale d’Emilien et on a dĂ©raillĂ© 3 fois pendant la course, le comble pour des employĂ©s de Cyclofix !

#4 Vous faites quoi chez Cyclofix ?

Emilien dirige “l’expĂ©rience fixer” : il fait en sorte que les rĂ©parateurs du rĂ©seau Cyclofix puissent confortablement vivre de leur activitĂ© et disposent de tous les Ă©lĂ©ments dont ils ont besoin pour travailler sereinement sur la rĂ©paration de vĂ©lo sans se soucier du reste. De mon cĂŽtĂ©, je m’occupe de prĂ©parer le lancement de Cyclofix Ă  l’étranger. Les français ne sont pas les seuls Ă  s’ĂȘtre massivement mis au vĂ©lo depuis le Covid, donc on regarde si on peut aller rĂ©parer des vĂ©los ailleurs en Europe !


Du nouveau sur notre blog đŸ“–

Qui dit arrivĂ©e du printemps dit aussi longue pĂ©riode de repos pour vous et votre vĂ©lo. Avant d’aller pĂ©daler au soleil, il y a quelques prĂ©cautions Ă  prendre si vous avez Ă©tĂ© frileux Ă  rouler cet hiver !

On a sĂ©lectionnĂ© nos meilleurs 10 conseils pour vous remettre au vĂ©lo au printemps. Bien-ĂȘtre et sĂ©curitĂ© Ă  vĂ©lo sont au rendez-vous juste ici !


Merci d’avoir lu cette Ă©dition de Rustine. On vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine Ă©dition! đŸ’Œ

À trùs vite,
Pauline et toute l’Ă©quipe Cyclofix

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires