Guides et conseilsGuides vélos électriques

Test du vélo cargo Longtail électrique Elops R500 de Decathlon

Temps de lecture : 18 minutes

Test du vélo cargo Longtail électrique Elops R500 de Decathlon

Article mis à jour le 26/08/2022 : ajout des sacoches dédiées et mention de nouveaux pneus.

Ça y est ! Après du teasing, une officialisation et un premier lancement avec de nombreuses ruptures de stock, le vélo cargo Longtail électrique de Decathlon est enfin disponible à l’achat. Pourquoi tant de bruit autour de ce vélo longtail ? Tout simplement parce que

Decathlon frappe très fort sur le prix : 2799€. Sachant que les concurrents se situent vite autour des 5000€, pour un vélo longtail électrique, c’est une promesse dingue.

C’est aussi un événement car c’est le premier vélo cargo de Decathlon, qui s’attaque donc au segment du Longtail avant les biporteurs et autres types de cargo.

Clément, Directeur Marketing chez Cyclofix, cherchait justement à acheter un vélo longtail.

Il a craqué pour le Longtail Elops R500 de Decathlon. Alors toute l’équipe Cyclofix en a profité pour tester la bête. On s’est dit que ce serait sympa de vous partager nos avis et nos retours d’expérience ! 😇

En selle !

Quelles sont les caractéristiques du vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon ?

Avant de rentrer dans le détail, insistons sur le point clé de ce vélo : son prix. À 2799€, il est sensiblement moins cher que ses concurrents longtail électriques. Pour y arriver, Decathlon a forcément dû faire quelques concessions sur les caractéristiques du vélo.

  • Premièrement, Decathlon a privilégié des pièces de vélo de sa propre marque.
  • Aussi, pour cette première série et contrairement aux autres vélos de chez Decathlon, le longtail Elops R500 a été monté en Asie. L’idée étant de rapatrier cela en Europe sur les prochaines séries.
  • Faisons le tour du propriétaire !

Dimensions, taille et poids

Le vélo Elops R500 mesure :

  • 220cm de long
  • 108cm de haut
  • 68cm de large

C’est une longueur assez importante, même en comparant aux autres vélos longtail qui se situent plutôt autour des 200–210cm. On spoile un peu parce qu’on va en reparler par la suite, mais cette longueur n’a pas été un souci pendant nos tests, l’Elops R500 reste très maniable.

Pour la taille, comme la plupart de ses concurrents, Decathlon mise sur une taille unique. Selon le réglage de la selle, le vélo pourra convenir à n’importe quel cycliste entre 1m55 et 1m95. Dans les faits et même dans les commentaires de cet article, si vous mesurez moins d’1m60, le vélo pourrait être trop grand pour vous notamment à cause du cadre pas complètement ouvert.

Sur la balance, ce gros bébé atteint les 38kg. Ce poids comprend :

  • La batterie,
  • Les repose-pieds arrières,
  • Le porte bagage avant
  • Et la barre de maintien arrière,

Le tout venant de série.

Charge et possibilités

Le longtail de Decathlon promet de supporter jusqu’à 208kg, poids du vélo inclus. La charge se partage ainsi :

  • 38kg pour le poids du vélo
  • Jusqu’à 80kg sur le porte bagage arrière
  • Jusqu’à 10kg sur le panier avant
  • Le poids du conducteur (jusqu’à 80kg donc si vous mettez 80kg à l’arrière et 10kg à l’avant)

Que ce soit pour transporter des petits, des grands, les courses ou du matériel volumineux, les possibilités sont nombreuses. C’est d’ailleurs ce que met en avant Decathlon dans sa communication.

Quelques exemples de ce avec quoi on peut se balader à l’arrière du longtail :

  • Deux porte-bébés
  • Deux enfants sur les coussins dédiés
  • Un porte-bébé et un enfant (la config de Clément à voir ci-dessous 👀 !)
  • Un porte bébé et une caisse de transport
  • Des sacoches de transport
  • Une très grosse caisse, jusqu’à 60cm par 40cm

Pour autant, on va y revenir, mais les accessoires dédiés à ce longtail manquent encore. Il faudra être patient pour une configuration parfaite.

Pièces & composants

Ce vélo cargo longtail Elops R500 embarque des pièces de chez Decathlon et d’autres marques moins “haut de gamme” que la concurrence.

Exit les Bosch, Schwalbe ou Shimano qui équipent une majorité des longtails électriques aujourd’hui.

Ouvrons le capot :

Côté moteur électrique, nous sommes sur une pièce maison.

Concession importante : c’est un moteur situé dans la roue arrière et non dans le pédalier comme sur les produits de gamme supérieure.

Il y a tout de même, pour compenser, un capteur qui viendra mesurer la force que vous mettez sur les pédales. A l’utilisation, nous avons trouvé le moteur assez réactif et fluide ! Par contre, le couple moteur maximum est de 58Nm, une valeur bien inférieure à celles des concurrents (qui coûtent 5000€ ndlr).

C’est quoi le couple moteur ? C’est un peu la force du moteur. En soit, c’est la valeur qui détermine à quel point il sera facile ou pas de gravir une montée bien raide, avec les courses et votre Héritier à l’arrière. Mais cette mesure du couple moteur ne suffit pas à elle seule pour évaluer le confort d’utilisation au quotidien. C’est la pratique qui fait souvent foi !

3 modes électriques sont au programme sur ce longtail Decathlon :

  • Le Mode Eco : il offre jusqu’à 90% d’assistance en plus, pour faire bosser les cuissots.
  • Le Mode Normal : l’assistance monte à 180%, pour ne pas transpirer.
  • Le Mode Power : booste jusqu’à 300%, pour filer comme l’éclair.

A cela s’ajoute évidemment un mode où l’assistance est totalement coupée, pour se faire les mollets — et aussi pour se faire un peu mal il faut l’avouer.

Autre ajout utile quand on est chargé : le mode “Walk”. Il permet de faire avancer le vélo jusqu’à 6km/h. Pour l’activer, il suffit d’appuyer sur une petite gâchette avec votre main gauche . On n’a jamais eu l’occasion de s’en servir pour marcher, mais c’est une bonne aide dans certaines situations telles que :

  • les premiers coups de pédales au démarrage
  • quand on est bien chargé
  • quand on veut sortir du garage facilement
  • quand on doit repartir au feu rouge après une petite pause

Comme sur tous les vélos à assistance électrique d’Europe, l’assistance se coupe à partir de 25 km/h.

L’écran de contrôle LCD est placé sur la gauche et s’utilise naturellement pour changer entre les modes. Plusieurs indications sont disponibles :

  • % de batterie restante
  • nombre de kilomètres restants en autonomie
  • kilomètres parcourus
  • allumage des phares qui sont branchés sur la batterie

Concernant la batterie, c’est Samsung qui équipe notre Elops R500.

Le vélo dispose ainsi de 672Wh et c’est particulièrement élevé par rapport à la concurrence. Mais l’autonomie réelle d’un vélo électrique ne se résume pas à ça.

Prenons une personne de 80kg, sans chargement, qui pédale sur du plat. Avec ce longtail, Decathlon lui garantit une autonomie de :

  • 90km en Mode Eco,
  • 70km en Mode Normal
  • et 50km en Mode Power.

Pour info, il faut compter 4h40 pour recharger entièrement la batterie. Et celle-ci est amovible bien sûr !

Au niveau des roues, Decathlon a fait le choix d’en avoir une de 26 pouces à l’avant et une autre de 20 pouces à l’arrière.

Les constructeurs ont tous des avis différents à ce sujet, mais le choix de Decathlon est assez commun. Il permet une bonne maniabilité de l’engin et un vélo stable, même en cas de chargement important à l’arrière. Pour les pneus, ce sont des “CST CT1996”. Le “CST” renvoie à “Chen Shine Tire”. On est sur de l’entrée/moyen de gamme.

Mise à jour le 26/08/2022 : Alexis, notre CEO vient de faire l’acquisition de la bête ! Bonne surprise à la réception, ses pneus sont des Schwalbe Big Ben Plus, une référence sur le secteur. La fiche produit Decathlon indique toujours “CST CT1996”, à voir donc si les pneus Schwalbe livrés en ce moment répondent à pénurie côté CST ou si Decathlon a choisi d’élever le niveau sur les pneus du longtail, de façon pérenne…

Bonne surprise sur les freins avec la tout à fait sérieuse marque Tektro qui équipe ce longtail électrique de freins à disque hydrauliques. Exactement ce qu’il faut pour arrêter votre longtail qui file à 25 km/h chargé comme une mule !

La transmission vient de chez Microshift, qui correspond grosso modo aux produits d’entrée de gamme de Shimano.

Comptez 8 vitesses et un seul plateau pour ce vélo longtail Decathlon.

Le passage des vitesses se fait au niveau de la main droite, avec le pouce uniquement. Curieux quand on a l’habitude du pouce/index, mais on s’y fait très vite.

⚠️ Attention à la toute première vitesse qui a du mal à passer et qui “gratte” en roulant. ⚠️

En situation réelle, nous n’avons jamais eu à utiliser cette première vitesse (grâce notamment à l’aide au démarrage) et n’avons donc pas été gênés.

Decathlon a choisi d’avoir des suspensions avant. Cela rajoute du poids, mais beaucoup de confort. ☺️

💡 Notez que vous pouvez décider de bloquer la suspension si vous le souhaitez.

Le cadre du vélo est composé à 100% d’aluminium. Et vous aurez affaire à une barre de cadre à mi-hauteur qui peut s’avérer être un petit obstacle pour les moins grands ou les moins souples d’entre nous. Vous êtes grand comme un minimoy et souple comme un verre de lampe ? Pas de panique 😉 On vous partage notre astuce de pro un peu plus loin.

Enfin, comptez sur une béquille centrale robuste, permettant de surélever le vélo et qui assure une vraie stabilité quand on installe les enfants ou les chargements. Quand elle est bien fixée… (cf plus bas !).

Quels sont les accessoires du vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon ?

Nous le verrons plus bas dans les avantages, mais le vélo électrique longtail de Decathlon arrive équipé de série avec énormément d’accessoires que vous trouvez souvent en supplément chez les concurrents.

Petite liste qui va bien des accessoires inclus dans l’Elops R500 :

  • Des éclairages avant et arrière, branchés sur la batterie + des catadioptres avant et arrière.

Ça tombe bien, c’est obligatoire ! Par contre, si vous roulez de nuit sur des routes avec peu ou pas de lumières, l’éclairage sera insuffisant pour voir à plus de 2 mètres et rouler en sécurité.

  • Un panier avant qui supporte jusqu’à 10kg.

Le panier n’est pas très profond. On vous conseille d’y ajouter un tendeur si vous voulez y placer un sac à dos. Attention aussi à ne pas trop gêner les câbles.

  • Une selle équipée d’une poignée.

C’est très utile pour soulever le vélo et le placer sur sa béquille. Elle est d’ailleurs dotée d’un système de serrage rapide et se veut “inviolable”, ou autrement dit, impossible à enlever de sa tige sans une clé Allen.

  • Un antivol hollandais qui vient bloquer la roue arrière.

Très pratique pour assurer son vélo le temps d’acheter une baguette, mais vraiment pas plus. Avec le bon outil, ces antivols se brisent facilement. A noter qu’on ne peut pas retirer les clés de l’antivol s’il est ouvert. Vous êtes donc condamnés à avoir une clé qui pendouille pendant vos trajets. Hélas, c’est souvent le cas sur ces antivols.

  • Un porte bagage arrière très bien équipé avec une barre de maintien déjà installée.

C’est la fameuse “Monkey Bar”, et elle coûte 200€ supplémentaires chez certains concurrents. Elle vous permet d’asseoir vos enfants en sécurité et en les protégeant des éléments extérieurs et en cas de chute. S’il est possible de dévisser cette barre de maintien, le frein filet livré avec (une colle empêchant le jeu des vis) ne supporte pas le démontage, d’après la documentation Decathlon. Il faudrait donc prévoir un frein filet en cas de remontage. Dans les faits, les mécanos de chez Decathlon nous ont affirmé qu’ils n’avaient eu aucun souci à démonter et remonter cette barre de maintien sur les vélos.

  • Les repose-pieds sont aussi de série.

Encore une fois, quelque chose de rare pour ce type d’accessoire.

  • La sonnette, mais on vous conseille de la changer vite, elle est inaudible en milieu urbain.

Là où le bât blesse un peu, ce sont les accessoires à ajouter !

A date, il n’existe qu’un seul accessoire dédié aux petites fesses de vos passagers arrière : un coussin, vendu 25€ l’unité (une fois encore c’est moins cher que la concurrence). Il faudra compter deux coussins pour couvrir entièrement le porte bagage arrière.

Côté porte-bébé ou siège-enfant, Decathlon indique que tous les porte-bébés Btwin sont compatibles avec le Elops R500. C’est le cas pour Clément, votre enquêteur dévoué qui a pu installer un porte-bébé Elops 100 et un porte bébé Polisport.

Attention, nous avons passé 2h à essayer d’installer ces porte-bébés (en vain 🤡) avant de comprendre que les barres de maintien avaient deux niveaux de fixation possibles. On était dans la position la plus “étroite” incompatible avec les porte-bébés… En quelques coups de clés, c’était réglé.

Enfin, les lampes de guidon compatibles avec les Btwin sont aussi compatibles avec le Elops R500. De manière générale, tous les accessoires de la gamme Btwin se veulent compatibles avec le longtail de Decathlon.

Decathlon n’a pas prévu de caisse dédiée à ce longtail. C’est d’autant plus dommage que de nombreuses photos du vélo sont faites avec une caisse illustrant les possibilités. De même, plusieurs photos montrent un côté très pratique du vélo longtail de Decathlon : la possibilité d’avoir des sacoches de transport qui soient compatibles avec les porte-bébés ! Si ces sacoches dédiées sont bien prévues, elles sont hélas en retard et ne seront commercialisées qu’à l’horizon septembre/octobre 2022 (pour les plus pressés, quelques quantités devraient être mises en ligne courant mai… ).

Mise à jour le 22/08/2022 : la double sacoche dédiée est maintenant disponible chez Decathlon. Une capacité assez énorme (2*50L) grâce à la longueur de l’arrière du vélo, modulable et compatible avec le siège enfant… On aime !

De la même façon, nous avons hâte de voir autant d’accessoires que pour les longtails concurrents : canopée, mousse pour la barre de maintien, équipements anti-pluie, caisse de stockage, siège-enfant…

Les points forts du vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon

Assez parlé technique, rentrons dans quelque chose d’un peu plus pratique : nos impressions sur le vélo cargo longtail Decathlon !

Commençons par deux éléments totalement subjectifs : on a tous flashé sur le look de ce longtail, que ce soit pour sa couleur ou son design général.

  • Le bleu ciel du cadre nous a plu (bien qu’on puisse déplorer le manque de choix alternatif)
  • Le bois des porte-bagages et des repose-pieds s’intègre parfaitement dans le look global !

Autre élément — qui n’est pas directement lié à ce vélo de Decathlon, mais plutôt aux vélos longtail de façon générale : quel pied de pouvoir remplacer une voiture par un vélo ! Quel pied de pouvoir transporter deux enfants, un adulte, ou de grosses charges à l’aide d’un vélo. Quel pied !

C’est à garder en tête. Quel que soit l’avis sur ce vélo, vous adorerez l’utiliser pour prendre l’air, vélotaffer, moins polluer, profiter…

Le confort de conduite

C’est sans doute l’élément que les utilisateurs de ce longtail évoquent le plus !

Malgré les pièces qui ne proviennent pas nécessairement des plus grandes marques, le vélo longtail Elops R500 est très agréable à piloter.

La prise en main du bolide est naturelle malgré son poids lourd et ses dimensions imposantes. On en vient à totalement oublier qu’on pilote un engin de 220cm.

Les 3 modes électriques sont bien pensés :

  • la première vitesse sera idéale si vous êtes peu chargé, ou si vous souhaitez faire légèrement travailler le cuissot.
  • Le niveau 2 sera parfait pour ne pas se préoccuper de la vitesse et du chargement, on avance vite et bien sans transpirer.
  • Le niveau 3 s’avère être particulièrement nerveux. On atteint très vite les 25 km/h. Assez grisant sur le plat, et très utile pour les montées !

Autre élément de confort électrique : la fameuse gâchette à l’allumage !

Sans être révolutionnaire, elle aide le premier coup de pédale au feu rouge quand vous avez la marmaille ou les courses à l’arrière.

Enfin, nous avons trouvé le moteur vraiment souple et agréable dans la conduite, et ce malgré son placement dans la roue arrière. La présence d’un capteur dans le pédalier semble bien compenser. D’ailleurs, malgré le couple plus faible, on n’a eu aucun souci pour gravir les montées un peu raides. Bon après oui, on l’avoue, le chargement était léger. 🤭

L’ajout des suspensions avant nous paraissait un peu gadget, surtout pour un vélo aussi lourd. Et pourtant ! On se retrouve à très vite aimer ces suspensions. Même en milieu urbain. 🙃 Les trous dans la chaussée, les trottoirs un peu hauts, les racines des arbres sous le bitume… En tant que conducteur, on passe agréablement tous ces obstacles. A l’arrière c’est un peu moins vrai (mais on vous explique ça tout à l’heure).

Le confort n’étant rien sans sécurité, les freins hydrauliques — très efficaces ! — rassurent tout de suite.

La barre de maintien de série renforce aussi ce sentiment de sécurité pour les petits passagers à l’arrière.

Enfin, le vélo est très stable, même chargé. On n’a eu aucune perte d’équilibre, et aucune impression de tanguer sur le bateau.

L’équipement de série

Avec la béquille centrale, la barre de maintien “Monkey Bar”, les repose-pieds, le panier avant, ou encore l’antivol hollandais… On peut en dire ce qu’on veut, mais sur ce vélo, Decathlon gâte ses clients avec un équipement de série très complet !

La plupart des vélos longtail distribués dans le commerce aujourd’hui viennent “nus” et l’ajout d’accessoires, même les plus utiles, est de votre ressort.

Ici, c’est un longtail presque “tout compris” que propose Decathlon. Les accessoires — déjà montés 🥰 — sont de qualité et bien pensés. Même dans les détails ! Cf la fameuse poignée sous la selle, terriblement utile. On peut aussi à nouveau parler de la “Monkey Bar”. Gros crush !

Le prix

A 2799€, on est sur un vélo longtail électrique de bonne facture. Pas loin de la prouesse technique. Si vous ne devez retenir qu’un seul élément de votre lecture, c’est que Decathlon vous propose un super vélo, pratique et fiable à un prix défiant toute concurrence.

On va y revenir, mais presque aucun constructeur ne s’approche de ce prix et n’arrive à passer sous la barre des 3000€ — encore moins avec autant d’accessoires de série.

Les points faibles du vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon

Pour introduire cette partie et être tout à fait honnête, notre expérience avec ce longtail électrique de chez Decathlon a failli tourner court. Les premiers trajets n’étaient pas confortables : glissade sur la selle, mal de dos, galère de 2h pour essayer d’installer un porte-bébé… Clément a failli renvoyer le vélo. 😐

Mais en discutant dans l’équipe on a fini par comprendre que c’était en fait un souci de réglage du vélo. Le longtail n’avait pas été réglé correctement en magasin.

Et comme des enfants un peu trop pressés d’ouvrir leurs cadeaux à Noël, quand Clément a présenté son vélo, personne n’a pris le temps de vérifier quoi que ce soit. Surtout pas Clément lui même 🤡

Un rapide retour en magasin a suffi pour :

  • régler correctement l’inclinaison de la selle,
  • régler correctement l’inclinaison du guidon,
  • et comprendre que la barre de maintien avait été mal installée.

Autre mésaventure : la béquille centrale est tombée en plein trajet. Elle nous a lâché comme ça. Sans préavis. Sans crier gare… On a connu plus agréable, surtout avec l’Héritier à l’arrière. 😣

Les équipes Decathlon ont pu très vite trouver une solution en changeant la béquille, mais on vous le confesse, ça n’a pas du tout été la partie la plus cool du test.

Donc on ne vous le répétera jamais assez : faites bien attention aux réglages de votre vélo en sortant du magasin ! Et si le mal est fait, un.e réparateur.ice pourra vous remettre ça d’équerre évidemment.

Un élément sur lequel le Decathlon Longtail R500 doit encore faire ses preuves, c’est la qualité des pièces, et leur tenue dans le temps. Forcément, pour atteindre ce prix, on a des pièces moins renommées que celles des concurrents 1000€ plus chers.

On le ressent légèrement sur le vélo :

  • pas mal de bruit dans les systèmes,
  • la peinture s’en va au moindre petit choc,
  • pas mal de plastique qui risque de rendre l’âme assez vite,
  • et on retrouve du jeu sur certaines visseries.

Autre exemple, quand nous avons testé la conduite avec un adulte sur le siège arrière, la tenue du vélo était moins évidente et la roue arrière s’est doucement mise à tirer la tronche. 😬

On sentait qu’on poussait le vélo dans ses retranchements et qu’il fallait bien respecter la limite de poids sur le siège arrière sans oublier de gonfler les pneus chaque semaine.

Idem pour la première vitesse qui passe mal et qui gratte.

Ok ce n’est pas rédhibitoire, mais il est fort dommage et assez curieux que ce défaut n’ait pas été corrigé…

On le répète : On s’est sentis en sécurité sur le vélo. Pas de danger.

Mais à ce tarif, on se demande quelle sera la longévité de l’engin. Pour rappel chez Decathlon, le cadre est garanti à vie et les pièces sont garanties 2 ans.

Autre défaut qui peut se révéler gênant au quotidien : la hauteur relativement élevée du cadre. Si vous mesurez moins d’1m75, ou si — comme nous — vous avez la souplesse d’un piquet, monter sur le vélo va vous demander un effort de contorsion non négligeable.

Monter seul, passe encore. Mais dès qu’on y installe un marmot à l’arrière, descendre du vélo sans se faire un pète au casque requiert un peu de ruse.

On vous conseille donc de grimper et descendre du vélo avec la béquille centrale en place. Cela vous permet de monter sur la pédale pour gagner quelques précieux centimètres, déposer votre fessier sur la selle avant de retirer la béquille et filer comme le vent.

Côté confort, celui du conducteur est bien au rendez-vous. Pour les passagers adultes installés à l’arrière, c’est moins le cas ! Malgré le coussin, le moindre trou dans la chaussée peut être source de fessier endommagé.

Et c’est le même résultat avec un enfant en porte-bébé derrière. Il vaut mieux éviter les bosses.

On vantait la dégaine de ce vélo électrique longtail 😎 mais on doit quand même mentionner le fait que la couleur et les matériaux choisis sont salissants.

Le cadre bleu clair de Clément a déjà quelques traces noires à plusieurs endroits, et les repose-pieds en bois ont vite perdu de leur superbe.

Enfin côté accessoires et comme évoqué plus haut, on déplore :

  • le manque d’accessoires dédiés au vélo pour l’instant, en comparaison à ce qui est présenté sur les images de communication utilisées (caisses, bagagerie…)
  • Un antivol hollandais sur lequel la clé ne s’enlève pas
  • Un panier avant peu profond et difficilement utilisable sans tendeur
  • Une sonnette à changer si vous voulez vous faire entendre

Le vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon vs. la concurrence

Il existe énormément de modèles de longtail sur le marché et c’est souvent très compliqué de s’y retrouver.

Évidemment on ne les a pas tous testés, notre propos ne sera donc pas exhaustif.

Pour autant, on trouve intéressant de voir les grands noms en place aujourd’hui sur le segment longtail, et de les comparer au longtail R500 Elops.

On ne prend en compte que les modèles électriques, mais sachez que si vous êtes du genre cuissot d’acier, certains longtails existent en version musculaire à des prix plus abordables.

Attention, si vous hésitez encore entre différentes marques de longtail, trois éléments peuvent fortement jouer sur votre choix :

  • La date de disponibilité.

C’est devenu le quotidien des acquéreurs de vélos. Il faut parfois attendre jusqu’à 6 mois pour voir son biclou arriver. Si vous êtes pressé, forcément, ça peut jouer.

Gardez aussi en tête cet élément si vous vous renseignez en magasin, les vélocistes vous dirigeront plus facilement vers des vélos qu’ils ont en stock, ou qui sont disponibles rapidement.

  • La possibilité, ou non, de mettre deux porte-bébés sur le porte-bagage arrière.

Certains vélos longtails n’offrent officiellement pas cette possibilité.

Vérifiez sur les modèles et auprès de votre vélociste préféré si c’est le cas mais surtout si c’est prévu pour.

  • Les accessoires prévus et disponibles, en série ou non.

Les vélos longtail se veulent multitâches et malléables selon les envies. Encore faut-il que les accessoires soient au rendez-vous !

Voici quelques exemples de marques et de modèles de vélos longtails parmi les plus connus. La différence de gamme faite ci-dessous est basée sur les prix des vélos et non leur qualité, supposée par nos soins.

Vélos longtail haut de gamme — 5000€ & +

Ici, on parle des plus grandes marques. Les vélos longtail que vous croisez le plus souvent dans la rue : Tern, Moustache, Yuba, Riese&Müller.

On est sur des modèles et des marques éprouvées, qui ne lésinent sur aucun aspect du vélo et offrent des pièces de grande qualité.

Comptez au moins 5000€ pour les premiers modèles longtails de ces fabricants. Ces prix peuvent s’envoler à 7000€ ou 8000€ avec tous les accessoires et options. A ce prix là, vous ne pouvez pas vous tromper.

Quelques modèles qui ont le vent en poupe :

  • Le Moustache Lundi 20, récemment commercialisé

La marque française, connue pour ses vélos de grande qualité et ses guidons en forme de moustache, est une valeur sûre.

  • L’indétrônable Tern GSD

La marque américaine installée à Taïwan connaît un gros succès sur le segment des longtails électriques. Vous avez sûrement déjà croisé son modèle GSD au détour d’une rue. C’est d’ailleurs le modèle qu’a choisi Stéphane, notre DG, pour rouler dans ses montagnes chambériennes avec ses enfants.

  • Le Yuba Spicy Curry, aka le longtail urbain par excellence

Il se faufile partout, en ville et ailleurs et offre un panel d’accessoires impressionnant.

Avec son look orienté VTT, il s’adresse aux “aventuriers du quotidien” pour ne pas citer le site de la marque.

Vélos longtail moyen/haut de gamme 3500–5000€

Les modèles qui suivent sont positionnés sur des prix allant de 3500 à 5000€ selon les niveaux d’équipement.

À nouveau, vous êtes sur des vélos de qualité qui ont fait leur preuve sur d’autres modèles.

  • Douze cycles LT1

Le créateur français qui se concentre sur les vélos cargo a récemment lancé sa gamme de vélos longtail “LT”. On aime beaucoup leur vélo cargo biporteurs, on a donc hâte de voir ces Longtails dans nos rues !

  • O2 Feel propose un modèle de longtail, le Equo Cargo.

La marque a déjà fait ses preuves en proposant de bons vélos électriques moyen de gamme.

  • Le constructeur français Kiffy propose un longtail, le Kiffy Capsule MT.

Il a reçu de très bons avis de nombreux testeurs.

Vélos longtail entrée/moyen de gamme 2000–3000€

C’est à cette gamme de prix qu’appartient notre fameux longtail R500 Elops de Decathlon. Sauf qu’il y a peu de monde dans cette catégorie !

Nous l’avons déjà évoqué plusieurs fois, réussir à proposer un vélo longtail électrique à moins de 3000€ relève de la prouesse. Encore plus quand celui-ci arrive très bien équipé ! 🤯

Nous n’avons trouvé qu’un seul modèle électrique capable de rivaliser avec le cargo de Decathlon : il s’agit du Rag Wagon 4, de la marque Rag Power Bikes. Proposé à 1899€. Il est délivré avec peu d’équipement de série, mais c’est le vélo le plus accessible de sa catégorie.

Évidemment, des compromis sont à faire, notamment sur la capacité de charge du porte-bagage arrière.

Faut-il acheter le vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon ?

C’est l’heure du résumé : le premier vélo cargo longtail de Decathlon est une vraie réussite !

En gardant un prix très accessible pour un vélo bien équipé, Decathlon réussit à proposer une entrée dans le monde du longtail qui coûtera deux fois moins cher que les vélos de plus grande gamme.

Si le vélo fait forcément des concessions sur les pièces ou la qualité globale, il reste une valeur sûre et agréable à piloter au quotidien.

Si vous êtes à la recherche d’un premier vélo longtail, facile à prendre en main, bien équipé, issu d’une marque reconnue depuis des années, le tout à un prix défiant toute concurrence, le vélo cargo longtail électrique Elops R500 de Decathlon est fait pour vous. Vous achetez aussi un SAV impeccable, bien implanté dans toute la France et qui sera aux petits soins pour votre longtail.

Vous êtes prêts à ajouter 1000–1500€ pour votre longtail ? D’autres marques haut de gamme sauront gommer les quelques défauts restants à ce premier longtail Decathlon !

Quel que soit votre choix, Clément, lui, est ravi du sien. Alors bravo Decath’ !

Vous êtes possesseur de longtail ou avez des questions concernant le longtail R500 Elops de Decathlon ? N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !

Related posts
Guides et conseils

Vélo en été : 5 conseils pour rouler sous une forte chaleur

Actualités

Le cyclotourisme, c’est mieux seul.e ou en groupe ?

Guides et conseils

Préparer son voyage à vélo en 7 étapes

Actualités

Le vélo, une activité inclusive ?

guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Billard F

Bonjour, est ce que que le moteur de l’Elops a un mode zéro frottement comme les moteurs Bosh ou Shimano? je m’explique, lorsque qu’on roule sans assistance, est ce qu’on doit combattre les frottements du moteur ? de même lors qu’on roule à plat et qu’on arrive à 25-26 km/h est il facile de monter plus haut ou ressentons nous une résistance ?
Merci d’avance

Clément Tardy

Bonjour ! Dur à dire… nous n’avons pas trouvé de réponse « officielle » de la part de Decathlon, le moteur étant une création de leur côté, compliqué d’avoir plus d’infos. On peut donc vous donner notre ressenti : nous n’avons pas l’impression de sentir de gêne ou de blocage quand nous sommes en assistance « zéro », si ce n’est bien sûr le poids du vélo. Pour votre deuxième question, quand on roule à plat le vélo n’a pas de mal à dépasser quelque peu les 26km/h, quand on est lancé il n’est pas rare d’atteindre les 28km/h par exemple. A nouveau par contre, c’est le poids du vélo qui se fera sentir 🙂
Bonne route !

Lamy A

Possédant ce vélo, je peux vous donner mon ressenti: quand l’assistance est enclenchée, il y a bien un « frein » moteur, ce qui fait que si vous arretez de pédaler la vitesse diminue très rapidement et on sent que le vélo est freiné, idem quand vous dépasser les 25km on sent qu’il faut forcer contre le moteur pour avancer. Par contre en mettant le mode sans assistance « 0 », le frein moteur est supprimé, et le vélo en roue libre n’est pas freiné, ce qui permet de profiter de l’inertie de celui ci nottament à la fin d’une descente si vous voulez optimiser l’utilisation de la batterie. Donc non ce n’est pas prévu dans l’utilisation standard du vélo et cela se ressent et même beaucoup.

eva

Bonjour, je mesure 1m60 et impossible d’être à l aise en raison de la barre centrale!! j’ai dû le rendre et ils m ont confirmé qu’ils avaient déjà eu ce retour et qu’ils avaient fait remonter l info….1m60… oublie celui de decathlon!

Clément Tardy

Argh ! Quel dommage… merci pour votre retour, nous avons ajouté un mot dans l’article à ce sujet !

Benoit

Oui le design de la barre centrale est le gros défaut à corriger.

Pour avoir essayé un bodaboda, on s’en la différence.

Sinon niveau budget y a pas photo. 2900 -600 euros de prime, on commence avec le Decathlon puis dans 3 ans ce sera un spicy curry.

Niveau accessoires il manque les protections pluie enfant, une bâche adaptée à prix raisonnable.

Il faut aussi remplacer le panier avant par un modèle standard de chez yuba plus large et surtout 26kg l’avant. Ce sera mon premier hack.

Pour le siège arrière j’ai pris un yepp maxi avec easy fit. Mais les nouveaux Thule sont biens et pas besoin de support en plus.
Il manque un bon siège 6+ genre qibbel junior. Chez d4.

J’espère que ce vélo n’est que le premier d’une longue et fructueuse famille.

Allez un effort le prochain sera cadre ouvert et acier on sera au top.

Sinon pour moi le gros plus c’est le moteur 48v dans la roue. Il me semble bien né m. Et 48v c’est le Graal je trouve.

Dernière modification le il y a 1 mois par Benoit
Pit64

Bonjour je voudrais connaître le prix pour une batterie supplémentaire pour le modèle Decathlon 500e merci.