Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Rustine #26 – La libido d’une IA à la retraite

Temps de lecture : 4 minutes
Rustine édition 12
On vous a transféré cette édition ? Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines !
Image générée par une IA (Dall-E) à la requête “Dessin au crayon de la bonne position à avoir pour un cycliste en ville”. En l’occurence, on trouve cette position trop basse et sportive pour un pédalage urbain 😉

Les intelligences artificielles vont-elles nous mettre à la retraite forcée, quel que soit notre âge ?

Que vaut Rustine – une newsletter de conseils vélo écrite à la main, prenant du temps et un peu de jus de cerveau – face à “ChatGPT”, une IA de modèle de langage survitaminée, qui aurait lu tout Internet pour apprendre à donner le change et discuter comme un humain ?

On a décidé de se prêter au jeu : notre longue astuce de la semaine concerne le bon réglage de votre vélo, un élément extrêmement important souvent négligé par de nombreux cyclistes. Un mauvais réglage peut pourtant être à l’origine de nombreuses douleurs et inconforts à vélo : c’est dommage et très facile d’y remédier.

Puis, nous avons posé la même question à ChatGPT. Nous vous laissons comparer les deux versions !

Ce qui est sûr, c’est qu’on a encore un peu de temps avant qu’une IA ne se déplace chez vous pour réparer ou entretenir votre vélo.

Bonne retraite lecture,

Clément, pour l’équipe Cyclofix


Pose cette rustine Michel !

Faire du vélo a un impact sur votre libido.

Derrière cette phrase un poil racoleuse, plusieurs études tout à fait sérieuses ont démontré que le mauvais réglage de votre vélo pouvait avoir un impact direct sur la sexualité : troubles érectiles, réduction de sensibilité vaginale… Rien que ça ! Mais un mauvais réglage de selle ou de guidon peut aussi provoquer des douleurs aux lombaires, aux genoux ou encore des soucis aux cervicales.

Pour votre libido, votre dos, votre cou et vos fesses, profitez des vacances pour régler votre vélo ! On vous donne 7 conseils pour le faire correctement :

  1. Opter pour un vélo adapté à sa pratique. VTT, gravel, vélo urbain, vélo de course… Le type de vélo et de ses composant comme la géométrie du cadre, la largeur du cintre ou le type de selle impacteront le confort et l’efficacité de la conduite. Performance ou confort, il faut choisir !
  2. Choisir un vélo à sa taille. Quand vous achetez un vélo neuf, il est maintenant courant de vous voir proposer plusieurs tailles de vélo. C’est essentiel pour rouler confortablement. N’oubliez pas de poser la question si vous achetez votre vélo d’occasion !
  3. Bien régler sa selle :
    1. La hauteur : montez sur votre biclou et observez la jambe sur la pédale. Lorsque celle-ci est au plus bas, la jambe doit être légèrement fléchie. Vous préférez la méthode scientifique ? Mesurez votre entrejambe (pieds à plat, hauteur du sol jusqu’à votre entrejambe) et multipliez le résultat par 0,88. Ça vous donne une hauteur approximative pour votre selle (du sol jusqu’à la surface de la selle) !
    2. Le recul : petite manip’ qui peut paraître compliquée mais restez avec nous. L’extrémité de votre genou doit être alignée avec le bout de la manivelle de votre pédale avant quand vous êtes à mi-pédalage. Keskidi ? Les copains de Specialized on fait une vidéo très claire sur le sujet. Il vous suffit d’avancer ou reculer la selle pour arriver à ce résultat.
    3. L’inclinaison : la selle de votre vélo doit être horizontale. Vous pouvez pour cela utiliser un niveau à bulle. Si vous sentez une pression sur votre périnée, notamment pour vous Mesdames, vous pouvez incliner légèrement le bec (l’avant de la selle) vers le bas, ou opter pour une selle creuse, qui supprimera tout contact avec cette partie du corp.
  4. Bien régler le guidon, la potence et les poignées :
    1. La hauteur du guidon dépend de celle de la selle, et de l’usage du vélo (sport, ville, VTT, etc.). Plus le guidon est bas par rapport à la selle, plus le buste est engagé vers l’avant et plus la posture est sportive, aérodynamique mais contraignante. Pour une utilisation en ville, privilégiez une position haute qui diminue la sollicitation des cervicales, colonne vertébrale et bras en plus de vous donner une bonne vision de votre environnement. Un angle de 60°, comme sur la photo plus haut, est idéal !
    2. Les leviers de freins et de vitesse doivent être facilement accessibles. Vous ne devez pas avoir à « casser » votre poignée pour les actionner.

Ok merci Rustine, mais j’ai encore mal au c** quand je roule, qu’est ce que je peux faire ?


Coucou c’est ChatGPT👋


Peux-tu te présenter ?

Peux-tu nous donner 7 conseils pour bien régler son vélo à sa taille ? Utilise un ton impertinent et une touche d’humour pour que les cyclistes aient envie de lire ce sujet qui, au demeurant, ne passionne pas les foules.

Merci d’avoir lu cette édition de Rustine. On vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine ! 💌

À très vite,
Clément et toute l’équipe Cyclofix

Aller plus loin :

Quitter la version mobile