Site icon Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Rustine #20 : Il va faire tout noir

Temps de lecture : 4 minutes
On vous a transféré cette édition ? Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines !

La lumière est au bout du tunnel

L’heure d’hiver est arrivée. Ca fait environ 23 ans qu’on nous dit que c’est la dernière fois, et pourtant, on y retourne chaque année sans trop savoir pourquoi. Conséquemment, il fait tout noir à 17h et le pire est à venir : le 21 décembre, le soleil filera à 16h56. Joie.

Avant de vous réfugier sous un plaid avec une soupe le soir, il faut rentrer à la maison : vous trouverez ci-dessous nos astuces et conseils pour voir et être vu la nuit à vélo.

En parallèle, il fera tout noir le vendredi 25 novembre, jour du Black Friday. Un peu comme l’heure d’hiver, on a l’impression que les promos folles commencent toutes plus tôt chaque année. S’il est toujours possible de faire de bonnes affaires, on a du mal à se réjouir d’une journée supplémentaire de surconsommation. Alors si vous croisez des “super promos vélo prix imbattables”, voilà nos conseils pour garder la tête froide :

Enfin, on vous présente Cédric ci-dessous et rien que ça, ça met un peu de soleil dans nos cœurs.

Bonne lecture,

Clément, pour l’équipe Cyclofix


Vous savez ce que ça fait 1 million Larmina ?

36 000 000

On compte environ 36 millions de vélo en France. Pourtant, seulement 16M d’entre eux sont utilisés au moins une fois par an. 10M dorment à la cave et ne sont jamais utilisés. 10 autres millions servent moins d’une fois par an. En parallèle, on jette environ 1,5 millions de vélos par an.


Pose cette rustine Michel !

Photo d’un cycliste pas visible la nuit

On me voit on me voit plus, on me voit un peu on me voit plus : vous circulez à vélo la nuit.

Bien sûr, vos besoins en visibilité dépendront de nombreux éléments : l’endroit où vous roulez (ville, forêt, départementale, etc.), la durée du trajet, votre pratique (vélotaf ou VTT de nuit), etc. Mais si vous ne deviez retenir que 7 conseils pour vous équiper et rouler la nuit en toute sécurité, les voici :

  1. Quand on parle de visibilité la nuit on parle d’être vu par les autres usagers (cyclistes, automobilistes, piétons) et de voir (la chaussée, votre chemin, les nids de poule, les piétons, etc). Au moment de vous équiper d’éclairages, d’étranges unités de mesure rentreront dans votre vocabulaire. Souvenez-vous : le Lumen est l’unité importante pour être vu la nuit et le Lux est l’unité qui compte si vous voulez voir la nuit.
  2. Suivez les obligations légales. De jour comme de nuit, votre vélo doit être équipé de catadioptres oranges sur vos deux roues et pédales, de catadioptres rouges à l’arrière et de catadioptres blancs à l’avant. De nuit, vous devez avoir un feu avant (blanc) et un feu arrière (rouge). Dans le cas contraire vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 38€ et devoir dire 10 fois catadioptres sans fourcher.
  3. Noir sur noir, il n’y a plus d’espoir. Evitez les vêtements sombres ou noirs quand vous roulez de nuit !
  4. Equipez-vous de vêtements vélo réfléchissants. De nombreuses marques proposent maintenant des vêtements stylés et pratiques pour remplacer le jaune fluo. Vous devriez trouver votre bonheur et votre swag chez Urban CircusChrome IndustriesGeorgia in Dublin ou encore Gofluo.
  5. Accrochez une lumière supplémentaire dans votre dos, sur un sac ou votre veste. Pas obligatoire, mais toujours utile pour être vu !
  6. Choisissez un casque vélo équipé de lumières. Certains modèles intelligents ont même des clignotants, c’est le cas de nos copains de chez Cosmo Connected.
  7. Vérifiez et si besoin remplacez les éclairages achetés avec votre vélo : la plupart du temps, ils ne sont pas assez performants pour rouler vraiment en sécurité la nuit.

Vous voulez savoir comment bien choisir son éclairage, découvrir d’autres conseils et équipements ? Rendez-vous sur notre article dédié sur notre blog !


Coucou c’est nous👋

Cédric, plus de 1 000 réparations et la classe

Vous avez la chance de pouvoir compter sur Cédric, réparateur dans le réseau Cyclofix depuis presque deux ans. Il a récemment effectué sa millième réparation ! On vous le présente.

#1 C’est quoi ton quotidien de réparateur ?

C’est permettre aux usagers de vivre la mobilité avec le plus de fluidité possible !

#2 C’est quoi le vélo pour toi ?

Ma première passion, énormément de souvenirs, d’émotions, pas toujours formidables mais authentiques ! Entre les vacances en cyclo-rando et les grands moments de solitude (quand t’es au bout de ta vie et que de toutes façon t’as encore 50 bornes avant d’arriver) le plaisir de monter sur mon vélo est toujours le même. L’école de la vie !

#3 Tu roules avec quoi ?

Au choix en fonction du terrain de jeu :


Merci d’avoir lu cette édition de Rustine. On vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine ! 💌

À très vite,
Clément et toute l’équipe Cyclofix

Quitter la version mobile