Site icon Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Rustine #19 : Vol au-dessus d’un nid de biclou

Temps de lecture : 4 minutes
On vous a transféré cette édition ? Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines !

Chipeur, arrête de chiper

L’avez-vous déjà ressentie ? Cette boule au ventre qui vous prend un matin quand vous allez chercher votre biclou. Alors que vous cherchez votre monture partout, la boule s’étend. Les jambes flagellent, les oreilles sifflent, le cerveau surchauffe, la rage et le désespoir se mélangent. Vous êtes comme Dark Vador au sauna. Vous venez de vous faire voler votre vélo.
Au moins la moitié des cyclistes ont déjà vécu cette situation. Et 100% des cyclistes ont peur de la vivre (ou revivre). On vous propose donc une Rustine spéciale anti-vol, avec au programme :

Bonne lecture,

Clément, pour l’équipe Cyclofix


Vous savez ce que ça fait 1 million Larmina ?

400 000

C’est le nombre de vélos volés en France tous les ans, soit 1 096 par jour. C’est une estimation, qu’on sait justement sous-estimée car n’étant pas du tout à jour et se basant sur les dépôts de plaintes (et tout le monde ne porte pas plainte). En comparaison, il s’est vendu 2,7M de vélos en France en 2021.

Pire, bien pire, c’est l’impact des vols sur le nombre d’usagers : on estime que 80 000 cyclistes renoncent chaque année à pédaler à cause du vol et que 20 à 25% des personnes lésées renoncent à acheter un nouveau vélo.


Pose cette rustine Michel !

Allez, on va pourrir l’ambiance dès le début : il n’y a aucun moyen fiable à 100% pour éviter de se faire voler son vélo. De même, aucun cadenas ne peut résister à un voleur qui a les outils, le temps et le calme nécessaire pour son affaire.

Les conseils qu’on vous donne ont donc un autre objectif : rendre votre vélo suffisamment complexe à voler. Que ça prenne un tout petit peu trop de temps au malandrin, que votre biclou soit un tout petit plus chiant à voler que celui du voisin (c’est moche), que lorsque le sacripant le regarde, la balance bénéfice/risque penche juste ce qu’il faut dans le bon sens.

Vous êtes Kevin (Macaulay Culkin) dans Maman j’ai raté l’avion : vous devez pourrir la vie des brigands tout juste suffisamment pour qu’ils abandonnent ou se fassent attraper.

Voilà 10 conseils pour y arriver :

  1. Attachez votre vélo tout le temps. Même pour 30 secondes, même dans un lieu que vous pensez sûr, même dans votre garage.
  2. Ne lésinez pas sur la qualité du cadenas. Fiez-vous aux indices de sécurité de chaque cadenas ou aux tests de la FUB. Un gros U ou chaîne de moto bien épaisse sont les meilleurs choix.
  3. Attachez votre vélo correctement : idéalement avec deux cadenas, à un point fixé au sol (ou au mur) et solide, au cadre en priorité.
  4. Enlevez les accessoires (batterie, cadran, panier, etc.) : vous évitez de vous les faire dérober et vous réduisez la “valeur” de votre vélo pour un voleur (un VAE sans batterie se revend bien moins cher sur Le Bon Coin par exemple).
  5. Si ce n’est pas encore le cas, faîtes absolument marquer votre vélo. C’est obligatoire pour les vélos neufs et ceux d’occasion vendus par les professionnels. Votre revendeur a dû vous le proposer ou le faire si votre vélo est récent. Sinon, vous pouvez facilement prendre rendez-vous pour faire marquer votre vélo avec Cyclofix.
  6. Autant que possible, évitez de stationner dans la rue… un tout petit peu pénible mais efficace. Si vous ne pouvez faire autrement, stationnez dans un lieu passant à un endroit visible : plus compliqué pour un voleur de jouer de la disqueuse devant une terrasse de restaurant que dans une contre-allée sombre.
  7. Songez à vous équiper d’un GPS : un Airtag par exemple, les GPS dédiés d’Invoxia ou encore le GPS Hootbike qui se cache dans votre fourche. Ils vous préviennent en cas de mouvement sur votre vélo, vous permettent de réagir vite et de géolocaliser le vélo. De plus en plus de vélos sont équipés de ces systèmes.
  8. Assurez votre vélo : renseignez-vous auprès de votre assurance habitation déjà. Sinon, considérez les assurances proposées par votre revendeur ou des assurances dédiées. Et on lit bien les petites lignes !
  9. Faites des photos de votre vélo régulièrement : en cas de vol, vous pourrez diffuser sa photo facilement. Prenez aussi des photos du vélo attaché, cela pourra faire office de preuve auprès de votre assurance.
  10. Placez un piège à ours au pied de votre vélo oui non du calme quand même.
  11. Si vous le pouvez, changez de vélo ? Un vélo pliant qu’on emmène partout est un excellent moyen d’éviter le larcin !

Vous voulez d’autres conseils ? Retrouvez notre article complet sur le blog Cyclofix 


Coucou c’est nous👋

Cette semaine, pour vous redonner un peu d’espoir, on vous raconte l’histoire d’Amélie, cliente Cyclofix : elle a retrouvé son vélo volé grâce à Decathlon, la police et Cyclofix.


Merci d’avoir lu cette édition de Rustine. On vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine ! 💌

À très vite,
Clément et toute l’équipe Cyclofix

Quitter la version mobile