Site icon Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Rustine #17 : Just Do It

Temps de lecture : 6 minutes
On vous a transféré cette édition ? Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines !

Pourquoi on fait du vélo déjà ?

On était pas mal là, à profiter de la fin de l’été, en terrasse ou à vélo. Et paf, l’automne. Il fait frisquet, il pleut, ça parle de remettre le chauffage ou de mettre des cols roulés, c’est selon. À vélo, ça glisse quand on freine, on prend la pluie, la chaîne est pleine de boue, on déraille. La motivation de la rentrée n’est plus qu’un lointain souvenir.

Pourquoi on fait du vélo déjà ? On serait pas mal dans la voiture avec la radio et un peu de chauffage. Et le métro OK il y a du monde mais ça tient chaud. Ou le bus tient, on pourrait lire un peu.

NON JEAN-MARC. Pas toi. Pas maintenant. Pas après tout ce que tu as fait.

Alors oui, c’est un peu plus dur de se motiver le matin quand il fait 6°C ! On vous propose donc cette Rustine pour vous rappeler les (bonnes) raisons qui vous poussent à pédaler tous les jours ou presque.

Et en ce début de mois d’octobre on veut prendre un engagement auprès de vous pour notre newsletter Rustine : on vous promet de vous aider à passer l’automne et même l’hiver à vélo autant que possible, en vous partageant nos astuces, motivations et bonnes pratiques. En selle !

Bonne lecture,

Clément, pour l’équipe Cyclofix


Vous savez ce que ça fait 1 million Larmina ?

250M€

C’est le montant du plan vélo, dévoilé par la première ministre rien que pour l’année 2023. Cet argent sera majoritairement distribué aux communes de France qui en feront la demande pour financer des projets biclous : pistes cyclables et stationnements sont les priorités.

Et si on prenait un verre ?

Santé !


Pose cette rustine Michel !

On l’a dit, les conditions pour faire du vélo au quotidien deviennent délicates. C’est donc le moment idéal pour vous donner 5 raisons de pédaler, même quand il fait un peu moins chaud !

  1. C’est bon pour la santé. C’est une évidence, toutes les études le montrent. Pédaler vous fait du bien à vous, votre petit cœur, votre petit bidou et votre tension. Et contrairement à la course à pied, le vélo n’est pas traumatisant pour le corps.
  2. C’est vraiment écolo. Qu’il soit musculaire ou à assistance électrique, votre vélo est un moyen très sobre de se déplacer. Nous en avons parlé longuement dans la dernière Rustine, gardez juste en tête les émissions de gaz à effet de serre par passager et kilomètre : 6g CO2e pour le vélo classique, 9g pour le VAE, 101g pour le bus et 271g pour la voiture thermique. Si vous ne pédalez pas pour vous, pédalez pour Greta (ou vos enfants, comme vous voulez).
  3. C’est rapide et fiable. A vélo, pas de grève , pas d’embouteillage (quoi que en plein été…), pas de panne technique nous immobilisant sur le quai quelques instants. Dans la plupart des villes, c’est le moyen le plus rapide et simple de se rendre d’un point A à un point B (d’autant plus avec un VAE).
  4. C’est vraiment pas cher. Un coût d’acquisition/utilisation faible surtout comparé aux autres transports, de plus en plus d’aides pour s’y mettre et surtout, vos mollets ne coûtent pas 2€ le litre à la pompe. Et cela même en entretenant régulièrement sa monture !
  5. C’est vraiment cool. Même sous la pluie, même par 6°C, le vélo reste un moyen incroyable de se balader, de redécouvrir votre ville ou votre région. Et en automne, c’est l’occasion de profiter de nouvelles couleurs, d’une lumière magnifique et d’être un peu plus au calme sur les pistes.

Toujours pas convaincu.e ? On vous donne 4 raisons supplémentaires sur notre blog ! Vous êtes déjà un.e cycliste du quotidien ? Ca vous donne des arguments pour convaincre vos proches 😉


Coucou c’est nous👋

Patrick est réparateur de vélo à Paris. Il a rejoint le réseau Cyclofix en mai 2022 et compte déjà plus de 250 réparations à son actif. On lui a demandé de se présenter et ses réponses sont à elles seules une raison supplémentaire de rouler partout, tout le temps.

C’est quoi ton quotidien de réparateur ?

Rencontrer des gens contents !

J’ai une récente anecdote pour l’illustrer :

Au début de l’été, je rencontre un client pour un problème de courroie rompue sur son vélo d’appartement. Le client me dit qu’il est un peu désespéré, et je comprends bien que si je ne lui trouve pas une solution, le vélo d’appartement, déjà partiellement démonté, va rejoindre les encombrants sur le trottoir.

J’inspecte, je scrute, j’essaie d’apprivoiser un peu l’étrange appareil, et je parviens à lui faire lâcher la courroie effilochée. Le lendemain je transmets un lien au client pour qu’il puisse commander une courroie de remplacement… aux Etats Unis. Je perçois une légère inquiétude dans les réponses du client, mais la somme n’est pas énorme et il se lance, puis il part en vacances.

A son retour, il me fait signe, il a reçu la courroie, nous convenons d’un rendez vous pour le montage et je retrouve donc, dans son garage abandonné, l’étrange machine à pédaler sur place.

La nouvelle courroie trouve sa place facilement, je referme les coques en plastique, lui monte de nouvelles pédales et le client m’invite à effectuer moi-même les premiers tours de roue.

Tout fonctionne parfaitement, mon client affiche un sourire radieux et un peu étonné. Il n’a pas encore pédalé sur son vélo retrouvé, mais ravi et enthousiaste, il semble rajeuni de 10 ans. Comme quoi, la cure de jouvence au moyen d’un vélo d’appartement, ça fonctionne !

C’est quoi le vélo pour toi ?

Le BON moyen de transport au quotidien

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu des vélos. Moyen de transport parfait quand j’étais enfant, il me permettait de partir à l’aventure quelques kilomètres au delà du cercle officiellement autorisé par mes parents, qui je pense, faisaient semblant de ne pas savoir que je franchissais régulièrement la frontière invisible qu’ils avaient tracée, pour limiter mes envies d’aventures et de transgressions géographiques.

Un peu plus tard, j’ai eu envie qu’un petit moteur fournisse à ma place, l’énergie nécessaire à mes déplacements, et comme personne n’y trouvait rien à redire, les petits moteurs ont laissé leur place à de plus gros, à mesure que le temps passait. Je continuais pourtant d’avoir des vélos, mais sans vraiment m’en servir, un peu comme s’ils faisaient partie de l’équipement minimum à avoir dans sa cave.

Heureusement pour moi, un été, je suis allé au Danemark, et là, j’ai eu LA révélation :

Les danois avaient inventé LE vélo qui pouvait remplacer, au quotidien, ma brique suédoise motorisée : le vélo cargo ! Le Christiania semblait avoir ouvert la voie à Larry et à Harry pour la création d’une entreprise au nom farfelu qui ne fabriquerait qu’un seul produit : un long vélo à tout faire, qu’ils nommeraient du titre d’un film américain avec Steeve Mc Queen.

En résumé : un délire d’ado avec une probabilité de réussite proche de zéro.

Pourtant j’ai vendu ma Volvo, acheté un Bullitt, et je fais quasiment tous mes déplacements avec !

Pour moi le vélo c’est donc le moyen de transport le plus cohérent, le plus amusant, le plus pratique… Je l’ai su très tôt et je l’ai longtemps oublié, mais j’y suis revenu !

Tu roules avec quoi ?

Vous me posez vraiment cette question ?

Bon, ok. Je roule, tous les jours avec mon Bullitt ! Il est couleur Cherry Candy, et je suis sur qu’un jour je vais retrouver des traces de dents sur son cadre, tellement cette couleur porte bien son nom !

J’ai aussi un Giant de route, un vélo rapide, nerveux, sportif et très léger, et aussi un  « Hirondelle », on pouvait l’acheter par correspondance dans les années 60, grâce au catalogue Manufrance (je précise ici que je l’ai acheté d’occasion il y a 5 ans…). Mais franchement c’est plus par habitude de conserver un ou deux vélo à la cave. Pour moi, rien ne vaut mon cargo !


Merci d’avoir lu cette édition de Rustine. On vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine ! 💌

À très vite,
Clément et toute l’équipe Cyclofix

Quitter la version mobile