Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Nos conseils pour débuter le cyclotourisme

Temps de lecture : 5 minutes

Vous avez envie de voyager différemment cette année ? Pourquoi ne pas vous mettre au voyage à vélo, aka le cyclotourisme ? Kessecé ? Et par où commencer ? Une telle aventure demande un minimum d’organisation tant physique que logistique, surtout quand on est débutant. Un voyage mal organisé à vélo, ça peut vite devenir Koh-Lanta. Et puis, c’est les vacances et comme dit l’autre « je suis pas venue ici pour souffrir, okay ? ».

Parcours, entraînement, matériel, découvrez tous nos conseils pour préparer votre premier voyage à vélo, et pour un séjour sans crevaison accroc. En route !

Déjà, c’est quoi le cyclotourisme ?

Le cyclotourisme, c’est comme le tourisme, mais à vélo. Bon, vous ne visitez pas les musées sur votre monture non plus ! L’idée, c’est de s’affranchir des autres moyens de transport (surtout la voiture et l’avion) pour partir visiter et découvrir des paysages, lieux et sites.  

Maintenant, comment débuter le cyclotourisme ? Voici nos conseils !

J’aime l’odeur du vélo au petit matin

Se préparer physiquement à un voyage à vélo

Si vous prévoyez de vous mettre au vélo pour votre séjour, ce n’est pas l’idée du siècle. Il faut habituer votre corps à rester sur la selle pendant plusieurs heures. Pour préparer votre voyage à vélo, prévoyez quelques mois avant une sortie hebdomadaire de quelques heures. Votre tête et vos jambes doivent être habituées à un effort plus ou moins long. 

Augmentez progressivement la durée et le nombre de sorties par semaine. Et si vous faites du vélotaf, c’est déjà ça de pris ! Un entraînement régulier vous permettra d’avoir la socquette légère sur le vélo ! 

Un peu de renforcement musculaire et de gainage vous aidera à tenir la distance et à ne pas avoir mal au dos. 

💡 Pour pratiquer le cyclisme en groupe et s’entraîner, vous pouvez aussi rejoindre un club. En France, il y a 2 777 clubs FFVélo ! Il y en a donc forcément un près de chez vous. Ça motive et ça permet aux cyclistes débutants de profiter de l’expertise des vieux briscards qui en ont sous les pédales !

Choisir le bon moment pour partir quand on est débutant en voyage vélo

Hmmm… Vous hésitez entre partir dans le sud de la France cet été en pleine canicule ou découvrir le patrimoine du Nord-Pas-de-Calais à vélo en hiver ? Calmez-vous ! Pour bien débuter, il va falloir procéder par étape. Pourquoi ne pas commencer par un voyage court sur un week-end prolongé en mai où le temps est clément ? Ça permet aussi de savoir si ça vous plaît. 

Si vous partez en été, adaptez les étapes. Choisissez une destination plus ou moins à l’abri des fortes températures et des itinéraires où il y a un peu de verdure et des arbres pour se protéger du soleil. On le sait, avec le réchauffement climatique, ça devient malheureusement complexe… 

Et puis rassurez-vous, le welsh, on peut en manger toute l’année ! 😉

Comment planifier et faire ses itinéraires en cyclotourisme ? 

Comme on vous le disait, un voyage à vélo, ça demande un minimum d’organisation. Une fois la région choisie, planifiez vos étapes et commencez à tracer votre itinéraire. Pour cela, utilisez des applications comme Geovelo, Komoot, Hexplo, Strava ou Garmin. Dessinez vous-mêmes vos parcours vélos, ou consultez les itinéraires proposés par les membres de la communauté.

Pour trouver des itinéraires ready to ride, consultez : 

Maintenant, trois conseils pour planifier vos premiers itinéraires en mode cyclotourisme : 

  1. N’ayez pas les yeux plus gros que le pignon. Prévoyez des étapes réalistes, adaptées à votre niveau et votre vitesse moyenne. Le principe du cyclotourisme, c’est profiter du paysage sans se presser et avoir la possibilité de s’arrêter si vous découvrez un lieu à visiter. L’imprévu, c’est aussi ça la magie du voyage à vélo ! Donc pas besoin de miser sur une trop longue distance. 
  1. Repérez sur votre parcours les points d’intérêt, les magasins vélos (on sait jamais !), les lieux à visiter et les boulangeries pour la pause ravito. Vous faites du sport toute la journée, ce n’est pas pour rien ! Et puis vous avez besoin d’énergie. Astuce : enregistrez les adresses directement sur Google Maps. Cela vous évitera de tourner des heures pour trouver une boulangerie quand vous êtes au milieu de nulle part. 
  1. Commencez par un voyage à vélo en France. Une fois que vous aurez fait vos armes, à vous l’Europe et le reste du monde ! 

💡 Lorsque vous faites vos itinéraires, ne vous fiez pas uniquement au nombre de kilomètres : regardez le dénivelé positif (le D+ comme on dit). Ça change tout ! L’effort est plus intense et la vitesse réduite.

Choisir un vélo adapté pour le voyage

Trekking, vélo de route, gravel, choisissez un vélo à la bonne taille et adapté à votre itinéraire. Si vous souhaitez faire du chemin forestier et de la route, le gravel est une bonne option. Si vous préférez des routes en pleine nature et plus engagées, choisissez plutôt le VTT. 

De nombreuses marques proposent des vélos de voyage et de randonnée (appelés aussi vélos de trekking), qui ont un cadre, une géométrie et des fonctionnalités prévues pour barouder (guidon ergonomique, porte-bagage, perçages sur la fourche et les haubans…). 

Autre option ? Un vélo à assistance électrique (VAE) en guise de destrier ! Jolly Jumper n’a qu’à bien se tenir ! Cela demande un peu de logistique supplémentaire. Il faut pouvoir le recharger et donc prendre le câble, ce qui représente un poids supplémentaire, mais dans le même temps, le poids a moins d’importance quand on a un moteur.

Assurez-vous d’avoir une selle confortable et adaptée à votre morphologie. Si besoin, changez le ruban de guidon ou installez des poignées confortables. 

Et si vous souhaitez partir avec vos enfants, plusieurs solutions pour transporter vos bambins à vélo sont possibles.

💡 Pour gagner en confort et éviter les douleurs, faites une petite étude posturale ou un réglage de position chez votre vélociste préféré. Avoir mal aux 🍑 et au dos, ce n’est pas normal à vélo !

V’la le convoi !

Quel matériel pour se mettre au cyclotourisme ?

Côté vélo 🚲Côté cycliste 🚴
Des sacoches à installer sur votre vélo ou un porte-bagage
Des éclairages avant et arrière
Des sacoches
Un kit de réparation de crevaison (chambre à air, rustines, démonte-pneu et pompe à vélo)
Une patte de dérailleur supplémentaire
Un multitool avec un dérive-chaîne
Un compteur GPS ou un support pour votre smartphone 
Un casque
Des vêtements adaptés (un cuissard, une veste de pluie, des vêtements techniques qui sèchent vite…)
Crème solaire
Mitaines ou gants pour plus de confort
Une carte
Un gilet ou un harnais réfléchissant
Des jambes en acier
Un mental en béton
Des lunettes de soleil

👉 Batterie externe, antivol, kit de secours, lampe frontale…, retrouvez la liste complète à mettre dans votre musette dans un article dédié à l’équipement du vélo en cyclotourisme. Attention : n’oubliez pas que vous portez tout sur votre vélo. Voyagez minimaliste et évitez d’avoir trop de poids sur votre vélo. 

Adaptez votre équipement selon la durée du voyage ainsi que le degré d’autonomie (bivouac, nuit en gîte, etc.). 

Le conseil ultime pour réussir son premier voyage à vélo

Avant de partir et pour éviter les mauvaises surprises sur la route, prévoyez toujours une révision complète de votre vélo chez un professionnel. Si votre vélo a des freins à disque, prévoyez une phase de rodage des plaquettes si elles ont été changées. 

Quitter la version mobile