Site icon Blog Cyclofix – Réparation de vélo à domicile

Comment changer un dérailleur de vélo ?

Temps de lecture : 6 minutes

Le dérailleur est une pièce maîtresse de votre vélo. Sans lui, pas de passage de vitesse possible ! C’est en effet grâce au dérailleur que la chaîne circule entre les plateaux et les pignons de la cassette. Un choc violent ou une chute peuvent abîmer le dérailleur. Si parfois, un changement de patte suffit, dans certains cas, il faut parfois changer le dérailleur entier. 

On vous dit comment faire et les outils à utiliser ! 

On vous remet sur rails

Qu’est-ce qu’un dérailleur de vélo  ?

Le dérailleur fait partie de la transmission d’un vélo : c’est lui qui assure le changement de pignon sur la cassette et de plateau. Le dérailleur déplace en effet la chaîne du vélo lorsque vous changez de vitesse. 

Quand vous appuyez sur les leviers situés généralement sur le guidon (ou sur le cadre pour les vélos anciens), cela active le mécanisme et fait bouger le dérailleur. Le système peut être mécanique (tirage par câble) ou électrique (câble électrique ou sans fil).

Ensuite, il existe deux types de dérailleurs : 

On peut comparer le dérailleur d’un vélo à la boîte de vitesses d’une voiture, plus particulièrement à son sélecteur. Changer de vitesse ou de plateau permet d’adapter l’effort. En descente, on ne pédale pas dans le vide, tandis qu’en montée, on ne se fatigue pas inutilement. 

Fonctionnement d’un dérailleur avant

Il existe aujourd’hui trois grands fabricants de dérailleurs et de pièces mécaniques :  

💡 Bon à savoir : Il existe des vélos qui n’ont pas de dérailleur ! Il s’agit de vélos mono vitesse aussi appelés single speed, et de vélo de type fixie. On note aussi l’absence de dérailleur avant dans certaines pratiques comme le VTT, le cyclocross ou encore le gravel. Pour éviter de dérailler, on installe souvent un guide-chaîne, aussi appelé anti-déraillement, au niveau du passage de chaîne sur le dérailleur avant.

Un (très) petit point sur l’histoire du dérailleur

Le dérailleur n’a pas toujours été présent sur nos vélos. Avant les années 1930 et l’apparition des dérailleurs tels qu’on les connaît aujourd’hui, les professionnels n’avaient à leur disposition que deux vitesses, une de chaque côté de la roue arrière. Vous vous imaginez changer votre roue de sens avant d’attaquer une montée ? Puis la re-changer après tant d’efforts une fois en haut ? Eh bien, c’était le quotidien des cyclistes à l’époque !

C’est en 1951 que Gentullio Campagnolo invente le dérailleur à parallélogramme déformable. C’est la version la plus proche de nos dérailleurs actuels qui utilisent encore ce principe. L’histoire du dérailleur commence néanmoins bien avant cette date. On peut citer le Super Simplex ou le Simplex tout court. En France, l’invention du dérailleur est attribuée à Paul de Vivie (1908). D’autres inventions proposées par Mavic, SRAM ou encore Shimano ont ensuite marqué l’histoire du dérailleur. 

Comme la roue libre et plus tard les pédales automatiques, l’arrivée du dérailleur marque un tournant dans le cyclisme. 

Sur le Tour de France, le dérailleur est autorisé en 1937.

Le conseil de Pierre, réparateur membre du réseau Cyclofix à Lyon, pour changer le dérailleur de son vélo

« Nettoyez régulièrement votre transmission pour un fonctionnement parfait des éléments, notamment les galets du dérailleur arrière qui sont souvent encrassés ! Finissez toujours par quelques gouttes d’huile Téflon sur la chaîne.»

Le dérailleur arrière : son fonctionnement et ses particularités

Schéma d’un dérailleur arrière de vélo

Comme son nom l’indique, il est situé à l’arrière du vélo et fixé à l’aide d’une patte de dérailleur. Sa fonction principale est de gérer la tension de la chaîne pour la diriger vers les différents pignons de la cassette. 

Ce qu’il faut savoir pour choisir un dérailleur arrière  

Choisissez le selon : 

💡 Bon à savoir : Les vélos actuels disposent d’une patte de dérailleur interchangeable. En cas de chute, c’est la patte qui casse ou plie, et non votre dérailleur ! Ne reste qu’à la remplacer et à régler votre dérailleur. Il existe de nombreuses pattes, donc assurez-vous de la compatibilité. Normalement, la référence est indiquée dessus.

Le dérailleur avant et ses caractéristiques

Schéma d’un dérailleur avant de vélo

Le dérailleur avant est situé au-dessus des plateaux. Il est fixé sur le cadre soit par une patte (pour les dérailleurs à braser), soit avec un collier (pour les dérailleurs à collier). Le déplacement de la chaîne sur les différents plateaux (2 ou 3) peut être mécanique ou électrique selon le groupe. 

Beaucoup de vélos actuels n’ont plus de dérailleur avant. La suppression du dérailleur avant a été motivée par l’évolution des pratiques et des transmissions. On note son absence sur de nombreux VAE (vélo à assistance électrique), gravel ou encore VTT modernes.

💡 Bon à savoir : Il existe aussi le dérailleur intégré ou à transmission par moyeu interne. Sur ce modèle, c’est dans le moyeu de la roue que l’on retrouve les vitesses. Vous pouvez changer à l’arrêt vos vitesses, contrairement à un dérailleur classique où il faut toujours changer vos vitesses en pédalant.

Quels outils pour changer le dérailleur de son vélo ?

Voici ce dont vous avez besoin :

  • Un multitool (outil multifonction)
  • Un dérive-chaîne
  • Un peu d’huile de coude
  • Un tournevis cruciforme
  • Des gants
  • Un nouveau dérailleur avant ou arrière
  • Un câble et une gaine de dérailleur (selon l’état)
  • Une pince plate ou à bec
  • Une pince coupante
  • Un câble neuf et une gaine neuve
  • De la graisse
  • Un peu d’huile de coude

Comment remplacer son dérailleur avant ou arrière ?

Solution n°1 : la plus simple 

👉 Si votre caisse à outils n’est composée que d’une clé à molette, faites appel à un·e professionnel·le. Le changement de dérailleur, avant comme arrière, n’est vraiment pas la réparation la plus facile à faire et cela vous épargnera bien des problèmes. 

Solution n°2 : pour les téméraires 

👉 Voici comment procéder au changement étape par étape, pour un dérailleur avant ou arrière. Petite astuce : prenez une photo avant de le démonter. C’est une technique simple qui peut vous sauver au remontage ! Attention à ne pas confondre avec les câbles de frein !  

  1. Retirez le câble de l’ancien dérailleur à l’aide d’une clé Allen.

  2. Retirez la chaîne en utilisant le dérive-chaîne, ou retirez l’attache rapide.

  3. Démontez l’ancien dérailleur à l’aide d’une clé Allen.

    Le dérailleur avant peut être fixé soit via une patte directement sur le cadre, ou grâce à un collier de serrage.

  4. Effectuez l’opération inverse avec le nouveau dérailleur et fixez-le sur votre vélo.

  5. Réinstallez la chaîne.

  6. Pour le dérailleur arrière :

    Effectuez un réglage de vos butées (vis cruciformes ou Allen) pour empêcher le dérailleur d’aller au-delà de la cassette.

  7. Pour le dérailleur avant :

    Faites un réglage de butée basse en ayant le dérailleur arrière sur le plus grand pignon. Le dérailleur ne doit pas toucher la réglette interne.

  8. Installez le câble et la gaine dans le dérailleur, et serrez le câble.

  9. Réglez maintenant les vitesses.

    Pour cela, testez le passage de vitesses et ajustez la tension du câble, soit à l’aide des molettes de réglages, soit en resserrant le câble de nouveau avec la pince.

  10. Pour le dérailleur avant, une fois le câble bien tendu, réglez la butée haute pour empêcher la chaîne d’aller trop loin vers l’extérieur et qu’elle ne touche pas la réglette externe.

  11. Vérifiez que toutes vos vitesses passent correctement. 

Selon leur état, profitez-en pour remplacer vos câbles et gaines de dérailleur.

Votre dérailleur vous lâche au pire moment et vous n’avez pas le temps de vous en occuper ? Prenez rendez-vous rapidement avec un·e réparateur·ice membre du réseau Cyclofix et faites réparer votre vélo chez vous. 

Quitter la version mobile