CyclotourismeGuides et conseils

Cyclotourisme : comment bien équiper son vélo ?

Temps de lecture : 6 minutes

L’été, c’est la saison des vacances. Et comme on est des inconditionnels de la pédale, pour nous, le kiffe ultime c’est de passer les vacances à vélo. En ce début de mois d’août, le moment est donc bien choisi pour vous donner des conseils d’équipement cyclotouriste. Que ce soit pour un week-end ou plus, certains accessoires sont incontournables pour les vadrouilles à vélo. Aujourd’hui on vous donne quelques trucs pour équiper votre vélo pour vos aventures de cyclotourisme !

GIF d'une fille qui pédale dans la verdure devant des vaches
Allez, en selle !

1. Le GPS pour contrer les SOS

Homer Simpson le dit lui-même :

Le GPS est l’invention qui a tué les excuses du type “On est s’est perdu…”

Une très bonne chose pour toutes les personnes honnêtes de cette terre qui auparavant devaient attendre les retardataires en sachant que cette histoire de mauvais itinéraire n’était rien d’autre qu’un mensonge éhonté…

GIF d'Homer Simpson
Non, vous ne rêvez pas, on a bel et bien fait d’Homer Simpson une référence sérieuse.

Pour autant les GPS automobiles, les GPS de randonnée et les GPS vélos sont quelque peu différents :

  • Un GPS automobile va nécessairement vous proposer des itinéraires associés à des temps de trajet
  • Un GPS de randonnée quant à lui sert principalement à se repérer
  • Un GPS vélo est généralement utilisé pour mesurer des performances sportives (distance, calories brûlées…)

Avant de vous mettre en route, assurez-vous d’être muni d’un GPS dont les fonctionnalités sont adaptées à vos besoins. Ne vous jetez pas sur n’importe lequel !

 2. Equiper son vélo d’une guidoline neuve

Pensez à changer la guidoline du vélo avec lequel vous ferez la traversée ! 

Pour un cyclotourisme sans galère, mieux vaut équiper son vélo d’une bande adhérente et respirante au possible. On évite ainsi les risques de perte de prise sur le guidon.

En été par exemple, la sueur favorise la possibilité d’une chute en cas de mauvaise prise de guidon.

Dans le tutoriel ci-dessous, découvrez la marche à suivre pour un changement de guidoline :

Si vous ne vous sentez pas de tenter de vous y atteler vous-même, vous pouvez toujours faire appel à un réparateur Cyclofix

Les bandes de guidon les plus recommandées dans l’univers du cycle sont celles en gel, ou en silicone (avec de petits trous dans la bande). 

On en trouve facilement chez Jagwire ou Prologo, c’est donc vers ces enseignes que nous vous guidons. Sachez qu’on assume pleinement le niveau 0 de cette blague.

3. De bonnes sacoches pour un cyclotourisme fastoche

On trouve des sacoches en tout genre pour équiper tous types de biclous.

Focalisez-vous sur le critère de l’étanchéité pour transporter vos affaires.

Un vélo affublé de sacoches
Oubliez le sac à dos, on mise tout sur les sacoches

Au-delà des sacoches qui s’accrochent au porte-bagages à l’arrière, on peut aussi en placer :

  • Sous la selle, 
  • Au milieu du cadre 
  • Ou sur la roue avant de manière latérale

Dans l’interview consacrée au projet Vélowtech, Solal et Léo le mentionnent : Vaude et Ortlieb sont les marques les plus réputées en termes de sacoches cyclistes.

On le réaffirme parce qu’ils ont absolument raison !

4. Le porte-bouteille : le meilleur des alliés

Si vous le pouvez, ajoutez un porte-bouteille à votre vélo. Deux porte-bouteilles, en plein cyclotourisme, ce n’est jamais de trop !

Il existe aussi des bidons aimantés. La chaîne Youtube enDHuro Bike en fait la démonstration :

Les aimants c’est dément !

Dans notre Top 5 des cadeaux de Noël pour cyclistes , on vous parlait d’un très beau porte bouteille qui peut transporter :

  • 75cl de vin dans sa version “Bouclée”
  • Ou 33cl de bière dans sa version “Bouclette”

Bon. Le mieux pour rouler à vélo c’est toujours de boire de l’eau.

D’ailleurs, on rappelle que l’excès d’alcool est mauvais pour la santé !

Donc si vous buvez un coup, faites en sorte que ce soit avec modération.

Pour éviter un roulé-boulé, on refuse de rouler bourré.

 5. Les outils du cyclotouriste

Sur le chemin de vos vacances à vélo, il est possible que vous rencontriez quelques problèmes techniques. 

Vous n’êtes pas nécessairement un pro de la mécanique, mais pas de panique. Si la réparation cycle peut paraître intimidante, en réalité ce n’est rien d’insurmontable.

Quand on est confronté à un pépin technique qu’on est obligé de régler tout seul sur la route… Pas le choix, on s’y colle !

Réparation cycle d'un pneu
Place à l’action !

Avant de vous lancer dans votre cyclotourisme, il faut avoir conscience de cette réalité, et s’équiper en conséquence afin d’être toujours prêt à secourir votre vélo.

Pour pouvoir pallier les pépins les plus courants (la crevaison par exemple) on vous conseille d’emmener avec vous :

  • Une clé à rayon
  • Des rayons avec têtes de rechange
  • De la corde
  • Du scotch armé
  • De l’huile pour chaîne
  • Une pince pour l’attache rapide d’une chaîne de vélo
  • Un dérive chaîne
  • Des attaches rapides pour chaîne
  • Des démonte-pneus
  • Un démonte cassette
  • Une pince coupante
  • Un câble de dérailleur
  • un câble de frein
  • Un jeu de patins de frein
  • Une chambre à air de secours
  • Un multitool
  • Un kit de crevaison
  • Et une pompe
GIF d'un homme qui affirme que vous avez les outils
Vous avez votre liste d’outils, il ne reste plus qu’à s’en servir !

Evidemment, à vous de voir ce qu’il est pertinent d’emporter ou non selon votre itinéraire, la durée de votre parcours, et votre niveau de débrouillardise en termes de réparation.

N’hésitez pas à consulter des tutos ou autres sources d’aide explicative pour parvenir à vos fins.

Sur le blog Cyclofix, vous trouverez sûrement ce qu’il vous faut à la rubrique tutos réparation.

6. Que la lumière soit

Tandis qu’en été le soir est le moment le plus agréable pour pédaler, en hiver, il fait nuit tôt. 

Conclusion ?

Peu importe le moment de l’année, vous aurez toujours besoin de rouler éclairé !

Pour rider de nuit, le code de la route exige que vous vous rendiez visible avec non pas un, mais deux éclairages (un à l’avant, et un autre à l’arrière).

Il existe sur le marché des phares de vélo de tous types et de toutes intensités lumineuses. 

En termes d’éclairage avant, vous avez le choix !  Il existe énormément de phares différents dotés d’intensités lumineuses diverses…

Seulement deux critères doivent être respectés : 

  • La lumière doit être blanche
  • Et le phare doit être installé sur le guidon

Le feu arrière quant à lui peut être :

  • Fixe
  • Clignotant
  • Placé sous la selle 
  • Ou installé sous la tige de selle

La seule obligation pour cet éclairage est qu’il soit rouge.

Certains fabricants ne lésinent pas sur l’humour. Vous pouvez donc trouver sur le marché des bike balls, pour pédaler – avec de fausses — coucougnettes à l’air. 

GIF des bike balls
Les bike balls. C’est grivois, mais au moins on vous voit !

Quelques trucs en plus : 

Évidemment, n’oubliez pas d’emporter de quoi cadenasser votre vélo. 

Certains n’hésitent pas à utiliser un antivol en plus des câbles pour sécuriser de leur compagnon de voyage. En cyclotourisme, vous devez forcément équiper votre vélo d’un système de sécurité. C’est le seul moyen dont vous disposez pour avancer. Il vous faut toujours pouvoir le retrouver là où vous le laissez.

Si vous partez longtemps et que les sacoches ne suffisent pas à emporter toutes vos affaires, la remorque reste à envisager. Mieux vaut voyager léger, mais quand on n’a pas le choix, l’option est intéressante.

Enfin, notez qu’en été, la gapette et une paire de lunettes font vraiment la différence pour des trajets agréables.

Vous avez tout ? Super, maintenant que vous êtes bien équipés, vous n’avez plus qu’à pouvez préparer votre voyage à vélo. Alors, vous allez où ?

Suivre les commentaires
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires