Guides et conseils

10 conseils pour reprendre le vélo au printemps

Temps de lecture : 5 minutes

10 conseils pour reprendre le vélo au printemps

Ça y est ! On commence à le ressentir de par la météo, le printemps s’installe et l’hiver prend fin.

Si vous faites partie des frileux qui ne roulent que très peu, ou pas du tout, par des températures assez fraîches, c’est sûrement l’heure de la délivrance aussi bien pour vous, que pour votre vélo.

Vous avez hâte de l’enjamber et de le pratiquer à nouveau ? Minute papillon !

Après une longue période de faible activité, voire d’inactivité, pour votre sécurité, quelques précautions sont à prendre avant d’aller pédaler au soleil. Lesquelles ? On vous en parle de suite.

01 — Un petit nettoyage de printemps ?

Avant d’entamer quoi que ce soit, nettoyer votre vélo, c’est la base. Vous pouvez choisir de sauter cette étape mais c’est toujours plus agréable d’examiner un vélo tout propre.

  • Si il a roulé cet hiver, c’est le moment de le décrasser un peu de la boue et tous les autres salissants qu’il a pu rencontrer pendant la saison…
  • Si il est resté au garage, c’est l’occasion de le dépoussiérer un peu !

Pour vous rendre la tâche plus simple, vous pouvez installer votre vélo sur un support.

L’idée est de l’astiquer avec un tissu et de l’eau savonneuse. Vous pouvez insister sur les zones les plus exposées du vélo, mais attention à ne pas en faire de même sur les zones où on retrouve les roulements.

02- On met la pression dans les pneus

Si votre vélo est resté immobilisé un long moment sur ses roues, il est primordial de vérifier la pression des pneus.

Une fois que vous savez vos pneus gonflés à bloc, n’hésitez pas à faire tourner les roues de votre vélo.

Vous pourrez ainsi évaluer leur état (à première vue), et vous rendre compte d’éventuels problèmes.

Notez que s’il vous semble que le pneu ne tourne pas rond et/ou pas droit, il se peut qu’il soit déformé, ou maintenu par une jante qui n’est pas saine.

Vous pouvez faire appel à un spécialiste pour examiner le problème.

03 — On fixe les roues

Fixer vos roues du regard ne vous aidera pas à rouler très loin…

En revanche, vous assurer que les roues de votre biclou sont bien fixées sur le cadre vous permet de profiter de balades à vélo sans qu’un gros pépin ne vienne perturber votre trajet.

Vérifiez que la roue est correctement maintenue, elle ne doit pas présenter de jeu latérale par rapport à la fourche ou au cadre.

  • Si votre vélo en est doté, vérifier que le serrage-rapide est bien fermé
  • Si votre vélo en est doté, vérifier que les écrous de roues sont bien serrés

Vous ne savez pas faire ou n’avez pas les outils pour : faites vérifier le vélo par un pro.

04 — On (re)serre la vis

Personne ne veut être trop dur avec son vélo. Mais il faut parfois savoir serrer la vis !

Pour le bien de votre compagnon de route et le votre, on examine la visserie. Du guidon au porte-bagage, vérifiez que tout est fixé comme il se doit !

Une selle qui se fait la malle en plein trajet de vélotaf, on n’ose même pas l’imaginer…

05 — Freins : on veille au grain

On prête une attention particulière aux freins ! Pour éviter de finir la tête la première dans des buissons, mieux vaut que vos freins ne soient pas trop lâches ou tendus.

Faites un test : dans un endroit calme, roulez à une vitesse très raisonnable (celle d’un joggeur environ) et faites un freinage d’urgence. Les roues doivent se bloquer et le vélo s’arrêter. Si ce n’est pas le cas, votre vélo a besoin d’un entretien.

On observe aussi les plaquettes. La ligne placée dessus peut indiquer une usure inégale.

06 — On contrôle les vitesses

Effectuez un check-up du (ou des) dérailleur(s) à l’avant comme à l’arrière. Contrôlez aussi les vitesses.

Cela peut n’avoir l’air de rien, mais une fois sur la route vous pourriez vite être mal à l’aise si ce n’est pas fait.

07 — Une chaîne bling-bling

On n’est peut-être pas de gros rappeurs américains, mais nous aussi on se balade avec des chaînes, et on compte bien les garder rutilantes.

Nettoyer et lubrifier la chaîne de votre vélo, c’est important ! Et mieux vaut le faire régulièrement : environ toutes les 2 semaines.

De quoi vous allez avoir besoin pour accomplir cette tâche ? Trois fois rien :

  1. Asperger un vieux tshirt de dégraissant, l’idéal pour ne pas coincer les fibres dans les maillons de la chaîne. 💦
  2. Essuyez votre chaîne avec le tissu : bye bye la graisse et les saletés incrustées.
  3. Allez vous faire un café : il faut attendre 10min que le dégraissant se soit évaporé.
  4. Appliquez de l’huile sur les maillons de la chaîne, et laissez-lui 5min pour bien pénétrer. ⏰
  5. Retirez l’excédent d’huile avec une partie propre de votre vieux tshirt. On ne peut que vous recommander d’utiliser des produits écologiques ! C’est doux pour votre transmission et pour la planète.

⚠️ Surtout pas de dégrippant à moins que la chaîne soit aussi rouillée que l’épave du titanic.

Suivez nos conseils et vos chaînes n’auront plus rien à envier à celles de Tupac.

08 — On prend soin des galets

Sur un vélo, au niveau des dérailleurs, on retrouve les galets.

Ce sont les éléments roulants les plus proches du sol. Ils ont donc tendance à attraper tout ce qui est par terre (saleté, hydrocarbures…).

Les amas de matière qui se créent autour des galets doivent être enlevés pour assurer leur bon fonctionnement.

09 — On allume la lumière (quand c’est nécessaire)

C’est le printemps et on est content parce que le jour se fait plus long, et que la nuit arrive plus tard que ces derniers mois… Le piège est là. La nuit tombe tout de même ! Alors on pense à vérifier le bon fonctionnement de l’équipement d’éclairage à l’avant comme à l’arrière.

10 — On n’oublie pas son casque

Ok le soleil est de retour, on a envie de sortir léger. Mais le casque reste un indispensable ! En cas de chute, c’est votre meilleur allié.

Si vous constatez que votre casque est endommagé, surtout changez le. Pour rappel, on change de casque tous les 3 à 5 ans, et ce même s’il a toujours l’air en bon état.

En effet, avec le temps, les matériaux qui le constituent perdent de leur efficacité.

D’ailleurs, des astuces simples vous permettent de savoir si votre casque est toujours fiable.

Enfoncez un peu votre doigt dans le polystyrène du casque :

  • si elle est souple, la matière vous protège encore
  • si il est sec, changez vite de casque

On vous a accompagné dans le froid avec le guide du vélo en hiver, mais quand une nouvelle saison démarre, de nouveaux conseils l’accompagnent. En période de transition saisonnière, il est toujours préférable de faire une révision de votre vélo. Entamez le printemps en étant sûr(e) que tous les petits tracas que vous avez pu rencontrer ces derniers mois sont derrière vous. Si vous avez besoin d’aide, une première inspection des points évoqués vous permettra d’expliquer au mieux ce qu’il faut observer de près. Et si vous êtes un grand dégourdi de la mécanique cycle, ces quelques rappels ne vous auront pas fait de mal.

Article(s) en lien
Guides et conseils

Vélo en été : 5 conseils pour rouler sous une forte chaleur

Actualités

Le cyclotourisme, c’est mieux seul.e ou en groupe ?

Guides et conseils

Préparer son voyage à vélo en 7 étapes

Guides et conseils

Test du vélo cargo Longtail électrique Elops R500 de Decathlon

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires